Le « Paris des chefs »

alain ducasse4ème édition pour ces rencontres entre cuisiniers et créateurs de touts bords. Cette rencontre parrainée par Alain Ducasse, s’installe dans la capitale et s’ouvre au grand public. Le Paris des chefs quitte le parc des expositions de Villepinte où se déroule le salon Maison et Objet (20-24 janvier 2012), dont il est l’un des événements, pour investir la nouvelle Maison de la Mutualité. Cette quatrième édition du Paris des Chefs se déroulera sur 3 jours, du 22 au 24 janvier 2012 toujours sur le même principe : mettre en scène les passerelles qui émergent entre l’art de cuisiner et les différents champs de la création. Architectes, designers, stylistes, plasticiens, photographes…forment des duos sur scène avec un chef. On assiste à leurs échanges, chacun enrichissant l’autre. Continuer la lecture

Le meilleur beurre de France: Echiré

beurre échiréLe beurre tient aujourd’hui une place si importante sur nos tables qu’on pourrait l’y croire présent depuis des siècles. En réalité, le « bon beurre » a fait son apparition dans la cuisine familiale il y a un siècle à peine. Néanmoins, il avait déjà fait son entrée dans les cuisines des châteaux au XVIème siècle. Bien entendu, on l’emploie depuis des millénaires, mais c’était un produit rare car trop périssable. Dans les Charentes, le beurre est né grâce à un insecte : lorsque le phylloxéra eut ravagé toutes les vignes de la région, des vignerons ruinés décidèrent de se consacrer à la production laitière. La première coopérative fut créée en 1888, avec l’introduction de la pasteurisation et de l’élevage dirigé, il connut un rapide succès. D’autant que le climat humide et tempéré de l’Atlantique favorisait les bons herbages. Continuer la lecture

L’huile d’olive

huile oliveLa cuisine provençale, comme toute la cuisine méditerranéenne, ne s’imagine pas sans huile d’olive. L’olivier, originaire du bassin méditerranéen, proliférait déjà en Provence à l’état sauvage. Ce sont les Grecs qui ont commencé à le cultiver, à écraser les fruits pour faire de l’huile. Longtemps, l’huile d’olive a été jugée trop précieuse pour être utilisée en cuisine. Elle était destinée à alimenter les lampes et les anciens s’en servaient en onction. La religion et la médecine lui ont accordé une large place. Les Phéniciens qui 600 ans avant J.-C. avaient fondé l’actuelle ville de Marseille ont été les premiers à développer l’implantation et la culture de l’olivier en Provence. Continuer la lecture