Saveurs d’Asie: le Gari

gariAutrefois connu seulement des amateurs de sushis, le gari – gingembre macéré dans du vinaigre et coupé en fines tranches – commence à sortir de l’ombre. Si vous cuisinez parfois asiatique, vous avez dû le rencontrer au détour de l’étal ou de l’assiette. Il est en général servi avec les sashimis et les sushis car il est rafraîchissant. Il est toujours présent dans les magasins qui vendent des sushis, l’apparition de ces boutiques étant également un phénornène récent. Il y a des siècles, le poisson était entouré de riz qui permettait de le conserver. Ce riz ferrnenté lui conférait un gout acide, mais il n’était pas d’usage de le consommer. Avec le temps, cela a donné les sushis, dans lesquels le riz est mélangé à du vinaigre pour avoir un goût acide, et est consommé avec le poisson. Dans un premier temps, un type de sushis pressés s’est développé, puis au XIXe siècle à Edo (aujourd’hui Tokyo), des sushis en forme de doigts (nigiri-sushi) ont été élaborés. C’est probablement à cette époque que le gari a vu le jour. Pour confectionner ce condiment, il faut trancher finement du gingembre frais, le saler et le laisser dégorger environ une heure. Ensuite, il faut l’égoutter et verser un mélange chauffé constitué de trois rnesures de vinaigre pour deux mesures de sucre. Sucré, épicé et d’une acidité rafraîchissante, le gari est excellent pour purifier l’haleine. Il est de teinte rosâtre ou jaunâtre.

Recette de cuisine: empenadas

empenadasDon’t cry for me, Argentina: I have Empanadas. Voilà ce qu’aurait pu chanter Evita dans le film d’Alan Parker. La scène n’aurait sans doute pas eu la même intensité dramatique, mais aurait permis de faire connaître ces petits chaussons argentins à l’étrange goût de reviens-y. Le réalisateur n’ayant pas eu la présence d’esprit de les présenter, c’est ce que nous allons faire aujourd’hui. Recette d’un chausson facile et rapide à préparer, et qui plaît à tout le monde.

La recette proposée est pour 14 empanadas.

Préparation: 45 min
Repos: 30 min
Cuisson: 20 min

Pour la pâte:
6 cui à soupe d’eau chaude
60 g de beurre en morceaux
1 cui à café de sel
225 g de farine tamisée

Pour la farce:
1 cui à soupe d’huile d’olive
½ petit oignon haché
250 g de viande de boeuf haché
2 cui à soupe de raisins secs
1 cui à café de paprika fort
½ cui à café de cumin en poudre
2 oeufs durs grossièrement hachés
1 cui à café d’origan haché
1 cui à café de persil haché
sel de mer et poivre noir

1. Préparez la pâte. Mélangez l’eau dans un bol avec le beurre et le sel. Laissez reposer jusqu’à ce que le beurre fonde. Versez la farine dans un saladier et creusez un puits au centre. Versez-y le contenu du bol. Mélangez bien, puis pétrissez 3 min environ jusqu’à obtention d’une pâte lisse et élastique. Rassemblez-la en boule, enveloppez-la de film alimentaire et laissez-la reposer 30 min au réfrigérateur.

2. Préparez la farce. Faites chauffer l’huile dans une sauteuse à feu doux. Mettez-y l’oignon et l’ail à suer 2 min en remuant. Ajoutez la viande, les raisins, le paprika et le cumin. Laissez cuire environ 10 min en remuant souvent à la spatule. Hors du feu, incorporez les œufs, l’origan et le persil. Salez, poivrez et laissez refroidir.

3. Préchauffez le four à 220 °C (th. 7-8). Tapissez une plaque de papier sulfurisé.

4. Etalez la pâte au rouleau sur le plan de travail fariné sur 3 mm d’épaisseur. A l’aide d’un emporte-pièce de 10 cm de diamètre, découpez-la en disques. Rassemblez les chutes de pâtes, puis étalez-les pour y découper les derniers disques.

5. Répartissez la farce au centre des 12 disques. Pliez-les en deux pour enfermer la farce, puis rouler les bords en les torsadant légèrement du bout des doigts humides pour les sceller.

6. Déposez les empanadas sur la plaque et enfournez-les pour 10 min, jusqu’à ce qu’ils soient joliment dorés. Servez chaud.