Des donuts à la patate douce et au potiron

11925831_1657837831123603_968427290_nIl y a quelques temps, on vous donnait la recette du donut classique. Cette fois, on vous livre une version alternative qui laissera Homer un peu perplexe, puisqu’il s’agit de donuts à la patate douce et au potiron. Ils nous viennent du Pérou où ils sont appelés picarones.

La préparation qui suit est pour 6 personnes.
Préparation : 40 minutes
Repos : 1h30
Cuisson : 10 à 15 minutes

Les ingrédients :
250 g de chair de potiron coupée en dés
250 g de patates douces pelées coupées en dés
7 g de levure de boulangerie sèche
2 cuill. à café de sucre en poudre
300 g de farine tamisée
1 cuill. à café de graines d’anis vert en poudre
1 cuill. à café de sel Sirop
200 g de sucre rapadura
1 bâton de cannelle
3 lanières du zeste d’une orange non traitée
1 cuill. à café de graines d’anis vert entières
3 clous de girofle

l. Préparez les donuts. Placez le potiron dans une grande casserole. Couvrez-le largement d’eau froide. Portez à frémissements et laissez cuire 5 min. Ajoutez les patates douces. Attendez le retour des trémissements et poursuivez la cuisson environ 5 min jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Égouttez-les en réservant 18 cl de leur eau de cuisson. Mixez-les pour les réduire en purée.

2. Mélangez la levure et le sucre dans un bol avec 4 cuill. à soupe d’eau de cuisson. Réservez ce levain 5 min environ dans un endroit chaud jusqu’à ce qu’il mousse.

3. Mélangez la farine, l’anis et le sel dans un robot équipé d’un crochet à pétrir. Ajoutez la purée. le levain et le reste d’eau de cuisson en pétrissant à vitesse lente jusqu’à obtention d’une pâte collante, lisse et élastique. Transférez-la dans un saladier huilé. Couvrez d’un linge. et réservez au chaud 1 h 30 environ : elle doit doubler de volume.

4. Préparez le sirop. Mélangez tous les ingrédients avec 25 cl d’eau dans une petite casserole. Portez à frémissements en remuant pour dissoudre le sucre. Laissez réduire environ 5 min. Laissez refroidir. puis filtrez.

5. Faites chauffer l’huile de friture à180 °C (un morceau de pain doit y dorer en 15 s).

6. Entre les mains humides. prélevez des boules de pâte d’environ 5 cm de diamètre. Percez un trou au centre avec l’index pour former les donuts. Faites-les frire 1 ou 2 min de chaque côté par petites quantités en les déposant au fur et à mesure sur du papier absorbant à l’aide d’une écumoire. Servez-les chauds, arrosés du sirop.

Ce fromage anglais… qui pue

11821704_1607158689551549_887381301_nLa France n’est pas la seule à produire des fromages d’exception. Et l’Angleterre, sur ce terrain, en possède un depuis quelques années qui n’a vraiment rien à envier aux nôtres : le stinking bishop. Le stinking bishop (« évêque puant », pour les anglophobes) porte bien son nom : une partie de l’attraction de ce fromage est le contraste entre le goût crémeux etsubtil et son nez agressif. Ce fromage britannique moderne a été développé par un producteur de fromages du Gloucestershire, Martell, dans les années 1990. Son nom provient d’une variété de poire locale appelée Bishop, du nom d’un fermier de la région. Son aspect et son goût le rapprochent des fromages français tels que l’époisses et le munster. Martell, défenseur engagé de l’environnement, est tout à la fois un collectionneur d’espèces de poiriers et un défenseur de la race de bétail de Gloucester. Au début, il produisait avec le lait de ces vaches des disques plats de fromage non pasteurisé qui étaient lavés dans de la saumure et de l’alcool de poire pendant le processus d’affinage. La notoriété croissante du fromage fait que Martell a désormais recours à du lait pasteurisé qu’il achète. Cependant, son petit troupeau personnel de bétail composé de races rares continue à lui fournir la matière première pour les traditionnelles roues de fromage single et double gloucester non pasteurisé. Si le stinking bishop n’apparaît pas sur nos étals, il est cependant possible d’en commander sur internet. C’est le facteur qui va être content !