Archives par mot-clé : Cours de cuisine

Côte de porc braisées

En les colorant d’abord à la poêle, puis en terminant la cuisson au four, ces côtes de porc sont parfaitement tendres et remporteront un grand succès. Un conseil, cependant : prenez garde à ne pas vous brûler en faisant la sauce ; on oublie souvent que le manche de la poêle est encore chaud lorsqu’il sort du four ! La recette est pour 4 personnes.

 

Préparation : 15 min

Cuisson : 35 min

 

Ingrédients :

25 g de beurre
1 cuill. à soupe d’huile neutre (maïs, tournesol)
2 pommes pelées, évidées et coupées en six quartiers chacune
3 branches de céleri préparées et taillées en biais en petits tronçons
4 côtes de porc parées à température ambiante
16 cl de cidre
2 cuill. à soupe de crème liquide
1 cuill. à café de cognac
Ciboulette pour décorer
Purée de pommes de terre pour accompagner
Sel et poivre du moulin

 

  1. Préchauffez le four à 200 °C (therm. 6-7). Faites chauffer le beurre et la moitié de l’huile dans une grande poêle à feu moyen et faites-y revenir les pommes 12 minutes environ, en les retournant plusieurs fois, jusqu’à ce qu’elles soient dorées et fondantes. Réservez-les. Remplacez-les dans la poêle parle céleri et faites-le cuire 8 minutes, en remuant souvent. Quand il est bien tendre, réservez-le avec les pommes.

 

  1. Faites chauffer le reste de l’huile dans la poêle et augmentez un peu le feu, sans le mettre au maximum. Salez et poivrez les côtes de porc et faites-les dorer 1 minute de chaque côté, en plusieurs fois. Retirez-les et réservez-les.

 

  1. Versez le cidre dans la poêle et amenez à ébullition en raclant les sucs avec une spatule. Remettez les côtes dans cette sauce, retournez-les pour les en enrober, puis répartissez les pommes et le céleri autour. Glissez dans le four et faites cuire 8 minutes, pour que la viande soit juste cuite à coeur.4. Sortez du four, disposez les côtes et la garniture sur un plat et couvrez avec une feuille d’aluminium pour maintenir l’ensemble chaud. Remettez la poêle à feu assez vif et amenez la sauce à ébullition. Laissez épaissir environ 3 minutes, puis versez la crème et remuez. Retirez du feu et ajoutez le cognac.

    5. Nappez les côtes et la garniture de sauce et servez aussitôt. Accompagnez de purée de pommes de terre.

Bœuf braisé à la Guinness

Parfois, il suffit d’un peu de bière pour changer radicalement un plat que l’on connaît pourtant très bin. C‘est avec de la Guinness que nous vous proposons aujourd’hui de préparer un boeuf braisé. Cette bière noire irlandaise donne en effet une densité exceptionnelle à la sauce, étonnamment savoureuse, tandis qu’une cuisson longue et douce assure le fondant de la viande. La recette est pour 6 personnes.

 

Préparation : 20 min ; cuisson : 3 h

Ingrédients :

1,2 kg de bœuf à braiser sans os, en cubes de 4 à 5 cm
2 cuill. à soupe d’huile neutre (maïs, tournesol)
20 g de beurre
250 g de pancella ou de bacon haché
2 oignons pelés, coupés en cubes de 2 cm
2 carottes pelées, coupées en cubes de 1.5 cm
2 branches de céleri, coupées en cubes de 1,5 cm ‘
2 gousses d’ail hachées
2 cuill. à soupe de farine
66 cl de bière noire (Guinness) ou brune
75 cl de bouillon de bœuf frais ou préparé avec du concentré
1 cuill. à soupe de moutarde forte
1 cuill. à soupe de feuillets de thym + un peu pour servir
600 g de pommes de terre nouvelles
Sel et poivre du moulin

 

  1. Salez et poivrez régulièrement la viande. Faites chauffer 1 cuillerée à soupe d’huile dans une cocotte à feu assez vif et faites dorer la moitié des morceaux de boeuf de tous côtés, pendant 4 ou 5 minutes, en les retournant plusieurs fois. Retirez-les à l’aide d’une écumoire. Réservez-les dans un plat et procédez de même avec le reste des morceaux de boeuf. Mettez la pancetta ou le bacon dans la cocotte, faites cuire 2 ou 3 minutes en remuant, puis mettez avec le boeuf réservé.

 

  1. Versez le reste de l’huile dans la cocotte et faites doter les oignons 4 minutes, en remuant souvent. Ajoutez les carottes et le céleri et laissez cuire encore 2 minutes, sans cesser de remuer, jusqu’à ce que l’ensemble commence à brunir. Ajoutez l’ail, remuez, puis 1 minute après, saupoudrez la farine et laissez cuire encore 1 minute. Versez la moitié de la bière dans la cocotte, raclez bien le fond pour récupérer tous les sucs, puis ajoutez le reste, ainsi que le bouillon, la moutarde et le thym. Remettez le bœuf et la pancetta ou le bacon dans cette sauce, avec tout le jus écoulé, augmentez le feu et amenez à ébullition. Écumez la surface.

 

  1. Baissez le feu au minimum et couvrez. Laissez mijoter 1 h 30 très doucement, ou jusqu’à ce que la viande commence à être tendre.

 

  1. Coupez les pommes de terre en deux ou trois selon leur taille et ajoutez-les au contenu de la cocotte. Laissez cuire encore 1 heure à découvert, jusqu’à ce qu’elles soient tendres. Goûtez, rectifiez l’assaisonnement si besoin et parsemez d’un peu de thym avant de servir.

Le steak : types et cuissons

On en cuit chaque semaine. Et pourtant, sait-on vraiment les préparer ? Chaque type de steak requiert une cuisson particulière pour être pleinement apprécié. Aujourd’hui, on fait un petit tour d’horizon sur le sujet.

Les cinq meilleurs morceaux du bœuf peuvent être préparés de la même manière, les temps de cuisson et les résultats différant malgré tout légèrement de l’un à l’autre. Quel que soit le morceau, ne dépassez pas le stade « saignant » ou « à point » pour que la viande reste tendre et moelleuse.

Le filet est sans conteste le morceau le plus tendre du bœuf. Il est sans déchet, vous pouvez donc prévoir 150 à 200 g par personne. La cuisson à la poêle convient très bien au filet, que l’on peut aussi rôtir au four.

La côte et l’entrecôte sont des morceaux assez persillés, jamais secs après cuisson. La côte avec os pèse de 600 g à 1,5 kg, l’entrecôte, sans os, environ 300 g. La viande avec os est en général jugée meilleure.

Le T-bone est constitué du filet et du faux-filet séparés par un os en T (d’où son nom). Très savoureux, le T-bone pèse de 500 g à 1 kg selon la coupe. L’os conduisant bien la chaleur, le T-bone cuit plus vite qu’un steak sans os.

Le faux-filet, recouvert d’une couche de gras sur la partie supérieure, est tiré de l’aloyau, partie dorsale du bœuf. C’est un morceau très savoureux mais un peu plus ferme, tendre quand il est bien rassis. Un steak d’une épaisseur convenable dans le faux-filet pèse environ 300 g.

Le rumsteak est le moins onéreux des morceaux nobles du bœuf. C’est une viande maigre et savoureuse, mais un peu ferme si elle n’est pas convenablement rassise. Le rumsteak se prête bien aux marinades qui l’attendrissent.

Après ce petit tour des différents steaks, passons maintenant à la cuisson. Pour estimer la cuisson d’un steak, rien ne vaut le thermomètre à sonde qui indique précisément la température au cceur de la viande. Si les steaks sont en général d’épaisseur constante, le centre reste la partie qui met le plus de temps à cuire et c’est donc là qu’il faut insérer la sonde. Attendez environ 30 secondes (plus ou moins selon le thermomètre) pour lire la température. Ne coupez pas la viande pour juger de son degré de cuisson, car elle perdrait son jus. Laissez-la d’abord reposer quelques minutes pour que le sang se répartisse bien dans le muscle, et tenez compte du fait que la cuisson se prolonge un peu durant ce laps de temps en cuisant le steak un peu moins que souhaité. Les températures indiquées sont mesurées au cœur du steak :
Bleu (55 °C) : l’extérieur est saisi, l’intérieur est intégralement rouge et à peine tiède
Saignant (60 °C) : l’extérieur est gris sur 2 à 3 mm, l’intérieur est rouge et un peu chaud
Saignant – à point (63 °C) : l’extérieur est gris sur 5 à 6 mm, l’intérieur encore rouge et bien chaud
A point (65 °C) : la viande est rose au centre et très chaude. Des gouttelettes de sang perlent à la surface
A point – bien cuit (68 °C) : la viande est grise et très chaude, encore légèrement rose au centre
Bien cuit (75 °C) : la viande est grise sur toute l’épaisseur du steak.

En tenant compte des températures de cuisson, vous profiterez désormais pleinement de vos steaks !

Steak de côte de boeuf en croûte d’épices au café

Voilà une recette à la fois savoureuse et originale qui ravira, à n’en pas douter, vos papilles. Et vos invités, si vous êtes à la recherche de nouvelles associations de saveurs. 😉 La recette est pour 4 personnes.

Préparation : 5 min
Repos de la viande : 20 à 30 min
Cuisson au barbecue : 6 à 8 min

Ingrédients :
4 steaks de côte de bœuf désossés, de 220 à 280 g pièce et d’environ 2,5 cm d’épaisseur, parés
huile d’olive vierge extra
Pour le mélange d’épices :
1 cuill.à soupe de café noir finement moulu
2 cuill. à café de gros sel
1 cuill. à café de sucre roux
1/2 cuill. à café de poivre noir du moulin
1 grosse pincée de quatre- épices (facultatif)

 

1. Préparez le mélange d’épiœs en mélangeant tous les ingrédients dans un petit bol.

2. Préparez un feu à double zone pour une cuisson à feu vif.

3. Badigeonnez légèrement les steaks sur les deux faces d’huile d’olive. Enrobez-les uniformément du mélange d’épices. Laissez-les reposer de 20 à 30 minutes à température ambiante avant de les faire cuire.

4. Brossez la grille de cuisson. Faites griller les steaks pendant 4 ou 5 minutes à feu vif direct, couvercle fermé autant que possible, en les retournant une fois et en les changeant de position pour qu’ils cuisent uniformément, jusqu’à ce qu’ils soient bien marqués sur les deux faces. Terrninez la cuisson à feu vit indirect, couvercle fermé, en les retournant une foisjusqu’à la cuisson souhaitée. Comptez 2 ou 3 minutes pour une viande saignante/à point. Retirez de la grille et laissez reposer
de 3 à 5 minutes. Servez chaud.

Carré d’agneau fumé à l’ail et à l’anis

Ils sont de retour avec les beaux jours ! Qui ? Les barbecues, bien sûr ! Mais avant de sacrifier aux traditionnelles chipolatas et ancestrales merguez, jetez donc un oeil à la recette que nous vous proposons aujourd’hui : un carré d’agneau fumé à l’ail et à l’anis ! Une recette barbecue nettement plus raffinée… et pourtant très simple à préparer.

 

Préparation : 10 min
Repos de la viande : 30 min environ
Cuisson : 14 à 21 min

Les ingrédients :

2 carrés d’agneau, d’environ 450 à 700 g pièce, parés

5 cuill. à soupe d’huile d’olive vierge extra
2 cuill. à soupe de graines d’anis moulues
1 cuill. à soupe d’ail émincé

1 cuill. à soupe de liqueur anisée
2 cuill. à calé de gros sel
2 cuill. à café de poivre noir du moulin

 

  1. Faites tremper une grosse poignée de copeaux de bois de chêne a ou de hickory dans de l’eau pendant au moins 50 minutes.
  2. Préparez la purée d’ail en mélangeant tous les ingrédients o dans un petit bol.
  3. Faites 3 ou 4 entailles d’environ 1 cm de profondeur dans la couche de gras du dessus de chaque carré. Enrobez uniformément la viande de purée d’ail, en la faisant pénétrer un peu dans les entailles. Laissez-la reposer environ 50 minutes à température ambiante avant de la faire cuire. Enveloppez les morceaux d’os saillants dans une feuille d’aluminium pour éviter qu’ils ne brûlent.
  4. Préparez un feu à double zone pour une cuisson à leu moyen. Égouttez les copeaux de bois et répartissez-les sur le charbon.
  5. Brossez la grille de cuisson. Lorsque les copeaux commencent à fumer, ajoutez les carrés d’agneau côté graisse sur le dessous et faites-les griller de 4 à 6 minutes à feu moyen direct, couvercle fermé autant que possible, en les retournant une fois et en les changeant de position afin qu’ils cuisent uniformément, jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Si des flammes apparaissent, placez les carrés d’agneau à feu indirect jusqu’à ce qu’elles s’éteignent.
  6. Lorsque les carrés sont bien dorés, placez-les à feu moyen indirect, côté os vers le bas, et poursuivez la cuisson, couvercle fermé autant que possible, de 10 à 15 minutes pour une viande saignante/à point. Changez les carrés d’agneau de position afin qu’ils cuisent uniformément.
  7. Retirez les carrés d’agneau de la grille. enveloppez-les dans une feuille d’aluminium sans trop serrer et laissez-les reposer 5 minutes. Découpez les côtes entre les os et servez chaud.

Retrouvez tous nos cours de cuisine.

Saumon épicé au fenouil, salade gaspacho

Parce que l’on n’a jamais assez d’Oméga-3, voici une recette de saumon à la fois savoureuse et originale. La recette proposée est pour 6 personnes.

Préparation : 25 min
Marinade :1 h
Cuisson au barbecue : 8 à 10 min

Ingrédients :
6 filets de saumon. d’environ 220g pièce et de 2.5 à 3 cm d’épaisseur, sans la peau
2 cuill. à soupe d’huile d’olive vierge extra
2 oignons rouges, coupés en dés de 1 cm
2 cuill. à café d’ail émincé
Romates coupées en dés de 1 cm
1/2 courgette de taille moyenne, coupée en dés de 1 cm
1/2 concombre, coupé en dés de 1cm
1 poivron rouge, coupé en dés de 1 cm
1/2 cuill. à café de gros sel
1 pincée de poivre noir du moulin
1 cuill. à café de vinaigre balsamique
2 cuill. à soupe d’aneth ciselé
Quelques gouttes de Tabasco (facultatif)
1 cuill. à café de graines de fenouil moulues
1 cuill.à café de gros sel
1 cuill. à café de piment en poudre
1/2 cuill. à café de graines de céleri
1/2 cuill. à café de poivre noir du moulin

1. Préparez la salade gaspacho. Faites chauffer l’huile d’olive dans un poêlon de 30 cm de diamètre à feu moyen. Faites ensuit erevenir les oignons dans l’huile chaude pendant 2 ou 5 minutes, en remuant de temps en temps, jusqu’à ce qu’ils soient translucides sans colorer. Ajoutez l’ail et poursuivez la cuisson 1 minute, en remuant toujours. Ajoutez les tomates, la demi-courgette, le demi-concombre et le poivron. Salez, poivrez. Laissez cuire le tout 1 minute, en remuant de temps en temps, pour évaporer le jus des tomates. Retirez le poêlon du feu. Ajoutez le vinaigre et l’aneth. Transférez la salade dans un saladier et conservez-la au réfrigérateur pendant 1 heure au moins et jusqu’à 8 heures. Sortez la salade du réfrigérateur 50 minutes environ avant de servir. Goûtez, rectifiez l’assaisonnement et rajoutez éventuellement du Tabasco.

2. Préparez le mélange d’épices. Mélangez tous les ingrédients dans un petit bol. Huilez les filets de saumon, puis enrobez-les du mélange d’épices. Couvrez-les et laissez-les mariner 1 heure au réfrigérateur.

3. Préparez un feu à double zone pour une cuisson à feu vif.

4. Brossez la grille de cuisson. Faites griller les filets de saumon à feu vif direct, couvercle fermé autant que possible, jusqu’à la cuisson désirée. Comptez de 8 à 10 minutes pour une chair presque crue à cœur. Retournez les filets après 6 ou 7 minutes de cuisson et changez-les de position en cours de cuisson afin qu’ils cuisent uniformément. Servez chaud avec la salade gaspacho en ajoutant autant de jus des légumes que vous le souhaitez !

Faites un cours de cuisine chez Alain Ducasse

Poussez les portes de l’illustre école Alain Ducasse Paris 16ème, et entrez dans un univers contemporain et moderne en plein centre de Paris. Découvrez un lieu de vie lumineux où se mêlent espaces chaleureux et cuisines rutilantes. L’école est composée d’un patio, d’une boutique, d’une salle de réunion, d’une cave à vins et de 4 cuisines-ateliers équipées et aménagées pour que vous vous y sentiez comme chez vous.
A votre arrivée, délectez-vous d’un savoureux petit-déjeuner ou d’un rafraîchissement pour commencer le cours en douceur. Les collations diffèrent selon l’horaire choisi.
Une fois derrière les fourneaux, muni de tablier et toque, découvrez la recette du jour et les matières premières, des produits frais et de qualité provenant de producteurs locaux. Commencez la recette en suivant les premières instructions du chef. Il en donnera pendant toute la durée du cours pour que votre préparation soit réussie au mieux. Goutez votre plat à chaque étape, comme dans une vraie cuisine professionnelle et ajustez les assaisonnements si nécessaire.
Nous vous proposons 2 formules :
Demi journée (4h): il s’agit d’un cours de cuisine, durant lequel vous pourrez élaborer des recettes, avant de faire place à la dégustation de vos préparations accompagnées devin.
Plusieurs thématiques selon le calendrier :
-Les poissons et les crustacés : Langoustines rôties, légumes de saison en barigoule – Filet de daurade poêlé, asperges vertes et olive de Nice
-Les légumes : Cocotte de légumes de printemps – Asperges vertes rôties aux olives noires – Clafoutis de rhubarbe
-Les volailles et les viandes : Vitello tonnato – Filet de canette frotté aux épices, fenouils fondants, sauce dolce forte
-Cuisine de tradition : cuisine Bistrot – Classiques de nos régions (
-Cuisine de quotidien
-Cuisine bien être : végétarienne, sans gluten, wok, vapeur…
-Techniques jus et sauces…
-Techniques découpes et cuissons
Journée (de 9h à 17h) : il s’agit d’un cours de cuisine vous permettant de réaliser un menu complet entrecoupé d’un déjeuner avec vins en accord.
Plusieurs thématiques selon le calendrier:
-Poissons et crustacés : un cours pour apprendre tous les secrets de la cuisine de la mer, du filetage au dressage, en passant par la cuisson…
Menu à titre d’exemple : Asperges vertes cuites et crues, coquillages au naturel – Langoustines rôties, légumes de saison en barigoule – Saint-pierre poêlé, fenouil cuit et cru – Tarte au citron. Vins.

-Cuisine Bistrot : un cours pour apprendre à cuisiner des plats simples, gourmands et conviviaux comme chez Allard, Benoît ou Aux Lyonnais, les bistrots d’Alain Ducasse. Accompagnés de vins des Crus des Côtes du Rhône
Recette à titre d’exemple : Bouillon de laitue rafraîchi, raviole de fromage frais – Saumon grillé, légumes d’été, sauce béarnaise – Carré d’agneau en croûte d’herbes, aubergines pilées et poivrons confits – Pêche Melba. Vins.

-La cuisine de marché : un cours créatif et technique. Pour faire passer les meilleurs produits de la saison de l’étal du marché à l’assiette. Savoir les choisir, les préparer, les cuisiner, les présenter.
Partez au marché avec le chef, apprenez à sélectionner les produits et improvisez des recettes selon la saison. Retournez ensuite en cuisine pour vous exercer à la réalisation d’un menu complet.

Pour en savoir plus, allez sur le site qui vous propose ce cours de cuisine chez Alain Ducasse.

Poulet au barbecue comme à Hong Kong

Vous avez un poulet ? Vous avez un barbecue ? Il est tentant de mettre l’un sur l’autre (je vous laisse deviner dans quel ordre). Mais pourquoi opter pour une préparation classique ? Nous vous proposons ici de le cuire à la mode de Hong Kong, pour un barbecue aux saveurs d’un autre monde… La recette proposée est pour 4 personnes !

Préparation : 10 mn
Repos de la viande : 2 h
Cuisson au barbecue : 50 à 40 min

Ingrédients :
1cuill.à café de gros sel
1/2 cuill. à café de poivre noir du moulin
4 cuisses de poulet (avec la peau et l’os) de 150 à 170 g pièce
4 pilons de poulet de 80 à 100 g pièce
2 cuill. à soupe de sauce hoisin
2 cuill à soupe de vinaigre de cidre
3 cuill. à café de moutarde de Dijon
2 cuill. à calf de sauce soja
2 cuill. à café d’huile d’arachide
1 grosse cuill à café de Poivre noir du moulin

1. Salez et poivrez uniformément les morceaux de poulet. Couvrez-les et laissez-les reposer jusqu’à 2 heures au réfrigérateur. Sortez le poulet du réfrigérateur de 20 à 30 minutes avant de le laire griller.
2. Préparez la sauce en mélangeant tous les ingrédients dans un petit bol.
3. Préparez un feu à double zone pour une cuisson à feu moyen Brossez la grille de cuisson.
4. Faites griller les morceaux de poulet. côté peau en dessous en premier, à feu moyen direct, couvercle fermé autant que possible pendant 10 minutes environ, en les retournant de temps en temps et en les changeant de position afin qu’ils cuisent uniformément, jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés.
5. Placez les morceaux de poulet à feu moyen indirect et poursuivez la cuisson 10 minutes environ, couvercle fermé. Badigeonnez-les ensuite d’une fine couche de sauce, poursuivez la cuisson de 10 à 20 minutes à feu moyen indirect, couvercle fermé autant que possible, en les retournant de temps en temps et en les badigeonnant de sauce, jusqu’à ce que le jus qui s’en écoule soit clair et que la chair ne sont plus du tout rosée à coeur. Changez-les de position pendant la cuisson afin qu’ils cuisent uniformément. Servez chaud ou à température ambiante.

Côtes d’agneau à la moutarde et aux pignons de pin grillés

Simples à préparer aux fourneaux, ces côtes d’agneau seront cependant encore plus succulentes cuites sur le grill d’un barbecue ! La recette est pour 4 personnes.

Préparation : 20 min
Repos de la viande : 20 à 30 min
Cuisson au barbecue : 8 à 10 min

Ingrédients :
4 côtes d’agneau, d’environ 110 g pièce et de 4 cm d’épaisseur, parées
30 g de pignons de pin
2 cuill. à soupe de persil plat finement ciselé
2 cuill. à soupe de parmesan râpé
4 cuill. à soupe de moutarde de Dijon
4 cuill. à soupe d’huile d’olive vierge extra
40 g de parmesan râpé
1/2 cuill. à café de gros sel
1 grosse pincée de poivre noir du moulin

1. Préparez le glaçage à la moutarde en mélangeant tous les ingrédients dans un petit saladier.

2. Badigeonnez les côtes d’agneau de glaçage à la moutarde. Laissez-les reposer de 20 à 30 minutes à température ambiante avant de les faire griller.

3. Faites griller les pignons de pin de 5 à 7 minutes dans un petit poêlon en mélangeant de temps en temps, jusqu’à ce qu’ils soient bien dorés. Transférez-les sur une planche à découper et hachez-les grossièrement. Mélangez les pignons de pin, le persil et le fromage dans un bol.

4. Préparez un feu à double zone pour une cuisson à feu vif. Brossez la grille de cuisson.

5. Faites griller les côtes d’agneau à feu moyen direct, couvercle fermé autant que possible, jusqu’à ce qu’elles soient légèrement marquées en surface et cuites à votre convenance. Comptez de 8 à 10 minutes pour une cuisson rosée. Retournez les côtes une ou deux fois en cours de cuisson et changez-les de position afin qu’elles cuisent uniformément. Si des flammes surgissent, déplacez les côtes d’agneau temporairement à feu indirect. Servez-les chaudes, parsemées du mélange aux pignons de pin.

Cours de cuisine: Jambalaya en cocotte

Beaucoup de gens possèdent aujourd’hui des barbecues à couvercle, plus performants et plus confortables à l’utilisation que les traditionnels. Pourtant, bien peu tirent profit des multiples fonctionnalités de ce type de barbecue. En voici une parmi d’autres, avec une cuisson en cocotte au barbecue ! La recette est pour 6 personnes.

Préparation : 25 min
Cuisson au barbecue : 50 min environ

Les ingrédients :
50 cl de bouillon de volaille
50 cl de jus de tomate ou de légumes
2 cuill. à café de paprika
1cuill.à café de Tabasco
1 1/2 cuill. à café de gros sel
1 pincée de poivre noir du moulin
2 cuill. à soupe d’huile végétale
5 oignons jaunes, coupés en dés de 1 cm
1/2 poivron rouge, coupé en dés de 1 cm
1 branche de céleri, coupée en dés de 1 cm
225 g de saucisse fumée, coupée en dés de 1 cm
2 cuill. à café d’ail émincé
1 feuille de laurier
250 g de riz long grain
225 g de jambon de la Forêt-Noire ou autre jambon fumé, coupé en dés de 1 cm
450 g de crevettes de taille moyenne (calibre 51/55), décortiquées en gardant la queue et déveinées
2 cuill. à soupe de persil plat finement ciselé

1. Préparez un feu à double zone pour une cuisson à feu moyen. Dans une petite casserole allant au four, mélangez le bouillon de volaille, le jus de tomate ou de légumes, le paprika, le Tabasco, le sel et le poivre. Couvrez et placez la casserole à feu moyen direct. Lorsque le liquide commence à bouillir, retirez la casserole de la grille et réservez.

2. Préchauffez une grande cocotte en fonte allant au tour à feu moyen direct, couvercle du barbecue ouvert, pendant 5 minutes. Lorsque la cocotte est chaude, ajoutez l’huile, l’oignon, le poivron et le céleri. Faites cuire les légumes de 3 à 5 minutes, sans cesser de remuer, jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Ajoutez la saucisse fumée, l’ail et la feuille de laurier. Laissez cuire 2 ou 3 minutes sans cesser de remuer. Incorporez le riz et lejambon fumé. Versez le bouillon chaud et mélangez. Faites glisser la cocotte vers le bord du feu ou à un endroit où le liquide frémira à peine (sans bouillir).

3. Couvrez la cocotte et laissez mijoter 18 minutes environ, jusqu’à ce que le riz soit cuit, mais pas collant, en mélangeant une ou deux fois et en veillant à ce qu’il y ait toujours suffisamment de liquide. Si la préparation semble trop sèche, ajoutez un peu d’eau. Si le liquide bout, éloignez encore plus la cocotte du feu et faites-la tourner pour que la préparation cuise uniformément. Ajoutez les crevettes et mélangez. Couvrez et laissez cuire de 3 à 5 minutes, jusqu’à ce que les crevettes soient cuites mais encore tendres. Ôtez et jetez la feuille de laurier. Goûtez (attention, c’est très chaud !) et rectifiez l’assaisonnement si nécessaire en ajoutant un peu de sel et de Tabasco. Retirez la cocotte de la grille et laissez reposer, couvercle fermé, pendant 5 minutes environ. Incorporez le persil et servez chaud.